Scènes artistiques émergeantes et discours post colonial

Contact(s)

Composante :UFR Humanités

Responsable(s) :

En bref

Langue : Français

Période : Semestre 3

Code matière : MAM3Y51

Description

Depuis la fin des années 1980, l’arrivée sur la « scène internationale de l’art contemporain » de productions provenant d’aires culturelles non occidentales a contribué à bouleverser les approches traditionnelles en matière d’histoire et de sciences des arts. Les études culturelles, postcoloniales et subalternes (parmi d’autres) ont conduit et conduisent encore de riches analyses sur ce phénomène de mondialisation et elles influent ainsi sur les changements épistémologiques des sciences humaines en matière d’appréciation artistique. Elles ont en particulier permis d’appréhender et d'affiner certaines notions : « centre » et « périphérie », « modernité » et « tradition », « circulations planétaires » et « croisements », « transferts artistiques » et « flux » dans une perspective globale renouvelée.

Crédits ECTS : 3

Objectifs

Ce séminaire se propose :

- De mesurer les apports du discours postcolonial et subalterne sur la réflexion esthétique et sur la pratique plastique, par l’étude « contextualisée » de mouvements artistiques modernes et contemporains en Asie, en Afrique, en Amérique latine et dans la Pacifique (mouvements qualifiés « d’émergents »). Les impacts du discours postcolonial dans le domaine de l'art ont comme conséquence de conforter les ambivalences respectives tant de la pensée postcoloniale et subalterne, que de celles propres aux démarches historiques, esthétiques et artistiques postmodernes.

- D’analyser l’histoire des expositions dites « multiculturelles » à la lumière des politiques culturelles de pays tant occidentaux qu’extra occidentaux. Il s’agira de montrer, par une analyse sociohistorique, comment les commissaires ont abordé les problématiques de la globalisation et comment ils ont pu être inspirés par les études cultuelles et postcoloniales.

Compétences visées

- Maîtrise de l’expression française, tant écrite qu’orale,

- Capacité d’analyse transdisciplinaire (historique, sociologique, psychanalytique, de genre, etc.) des œuvres d’art et des politiques culturelles.

- Capacité d’ouverture à des problématiques articulant le domaine de la production artistique (et ses lieux de monstration) et des questions sociétales liées au phénomène de mondialisation culturelle.

Contrôle des connaissances

Session unique, Contrôle continu : constitution d’un dossier analytique (entre 6 et 10 pages maximum) comprenant des textes (aux alentours de 15 000 signes) et, le cas échéant des images. Ce dossier porte soit :

- sur l’analyse d’une production artistique ou d’une démarche artistique.

- sur l’analyse d’une exposition d’arts.

Diplômes intégrant cette UE :