Options littérature et culture 2

Contact(s)

Composante :UFR Humanités

Responsable(s) :

Contact(s) administratif(s) :

En bref

Lieu d'enseignement : Bordeaux et agglomération

Langue : Français

Période : Semestre 6

Plage horaire : Journée

Code matière : LDR6X71

Description

Les étudiants doivent choisir deux matières (ou « options ») parmi les 5 programmes proposés dans cette UE ce semestre (2 crédits chacune).

 

Pour les étudiants du régime général (étudiants assidus) : l’affectation dans les différents groupes se fera en fonction des souhaits des étudiants ET en fonction des places libres. Il faut donc se préparer à formuler trois vœux par ordre de préférence lors des inscriptions pédagogiques, et attendre le résultat des affectations pour se procurer les œuvres, à la rentrée.

Les étudiants inscrits dans l’option 5 (Langue et culture latines) sont fortement incités à la conserver d’un semestre à l’autre de l’année.

FAD : ce semestre, seules les matières 3 et 5 (Textes et représentation théâtrale ; Langue et culture latines) sont proposées en formation à distance (FAD). Nous conseillons donc aux étudiants dispensés d’assiduité de les choisir de préférence.

Responsable de l’UE : Florence Plet-Nicolas

Intervenants : Mounira Chatti, Géraldine Puccini, Blandine Puel, Catherine Ramond, Myriam Tsimbidy.

 

PROGRAMMES 2017-2018,  au choix, 2 matières. 

  1. Littérature francophone
  2. Littérature de jeunesse
  3. Textes et représentation théâtrale
  4. Transferts culturels
  5. Littérature et langue latines

 

Évaluation :

 1ère session :

Régime général : Contrôle continu.

 Dispensés : Oral. Préparation de 30 mn (sauf en en Langue et culture latine : préparation d’une heure), oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

2e session : régime général et dispensés 

Oral. Préparation de 30 mn (sauf en en Langue et culture latine : préparation d’une heure), oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

…………………………………………………………………………………………………

MATIÈRE 1 : Littérature francophone                                       LDR6Y711

Intervenant : Mounira CHATTI

Le théâtre francophone: la mise en scène de la guerre

(programme de l’année universitaire 2017-2018)

L'œuvre théâtrale de Kateb Yacine est un cas exemplaire de la « tragédie moderne par quoi l'art, en l'occurrence l'art théâtral, essaie d'approcher le monde, de le concilier à lui-même, et peut-être d'éclairer ainsi le destin commun de tous les hommes. C’est l’Algérie, dramatique et toujours présente, qui anime la scène. Qui en définit l’espace et en régit le temps. Qui motive le détail le plus savoureux, l’action la plus nette, la poésie la plus large. Il s’ensuit que les symboles (celui des Ancêtres, par exemple) n’interviennent jamais ici comme de creuses parades, propres à masquer le réel » (Glissant). Souvent qualifiée d'épique, l'œuvre de Wajdi Mouawad « fait de la guerre le théâtre du théâtre où le corps déserté, la vie disparue fondent la nécessité d'un départ, d'un périple, d'une Odyssée. Après le cataclysme de la guerre, le théâtre, comme surgissement, devient le lieu de libération de la parole et de restauration des images en lien avec le pays perdu. L’écriture permet de tenter de comprendre le sens de la guerre et de revenir sur l’Histoire en remontant vers la génération précédente, celle des parents qui ont choisi l’exil. »  (F. Croissard).

Textes de référence : lectures obligatoires

Kateb Yacine, Le cercle des représailles (1959), Points Seuil.

Wajdi Mouawad, Incendies (2003), « Babel Littérature », 2011.

Bibliographie

La bibliographie sera précisée à la rentrée.

 

Évaluation :

 1ère session :

Régime général : Contrôle continu.

Dispensés : Oral. Préparation de 30 min, oral de 15-20 min. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

2e session : régime général et dispensés 

Oral. Préparation de 30 min, oral de 15-20 min. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

…………………………………………………………………………………………………

MATIÈRE 2 : Littérature de jeunesse             LDR6Y712

Intervenant : Myriam TSIMBIDY

 

Le récit initiatique et le récit d’apprentissage dans la littérature de jeunesse

(programme de l’année universitaire 2017-2018)

Héroïnes et héros traversent des épreuves qui leur permettent de grandir ou de se transformer. Nous étudierons l’influence des mythes et des symboles dans la représentation de ces épreuves afin de mettre en lumière les valeurs transmises par ces récits.  Les étudiants présenteront un ouvrage de leur choix qu’ils devront acquérir.

Corpus sur lequel s’appuiera principalement le cours : 

BOTTERO Pierre, La quête d’Ewilan, Livre de poche, 2003.

PONTI Claude, L’arbre sans fin, L’École des Loisirs, 1992.

PULLMAN Philip, À la croisée des mondes, 3 t., Gallimard, 1998.

Crowter Kitty, Moi et rien, L’École des Loisirs, 2000.

Browne Antony, Le tunnel, L’École des Loisirs, 1989.

Connolly John, Le livre des choses perdues, J’ai Lu, 2009.

Sendak Maurice, Max et les Maximonstres,  L’École des Loisirs, 1963.

 

Évaluation :

 1ère session :

Régime général : Contrôle continu.

Dispensés : Oral. Préparation de 30 mn, oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

2e session : régime général et dispensés 

Oral. Préparation de 30 mn, oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

 

…………………………………………………………………………………………………

MATIÈRE 3 : Textes et représentation théâtrale                            
LDR6Y713

Intervenant : Catherine Ramond

Ce programme est proposé à la FAD.

Le drame, des Lumières au nouveau théâtre : innovations et mutations d’un genre hybride

(programme de l’année universitaire 2017-2018)

La notion de « drame » permet de suivre l’histoire du théâtre moderne et contemporain depuis le tournant majeur du siècle des Lumières et les innovations du romantisme et de s’interroger sur la question des genres au théâtre et de l’esthétique théâtrale. Genre intermédiaire ou englobant, le drame vise à remplacer les genres de l’âge classique, « tragédie » et « comédie ». Pourtant, c’est une notion mouvante et complexe, qui ne définit pas vraiment un genre, mais plutôt un « non-genre », ou un genre en liberté, par le refus des règles, du clivage comique/tragique, et même du clivage roman/théâtre puisque le roman (chez Diderot, Hugo…), peut lui aussi être qualifié de « drame ». Qu’est-ce donc que le drame et peut-on le définir ? Quelles formes prend-t-il au cours des derniers siècles de l’histoire du théâtre ? De quelles innovations, formelles, stylistiques, mais aussi scéniques, a-t-il pu s’accompagner ? Quelles questions invite-t-il à se poser sur le théâtre aujourd’hui ? Telles seront les orientations et les interrogations d’un parcours qui s’appuiera sur un corpus varié illustrant des formes différentes du drame selon les époques et les auteurs : le drame bourgeois du XVIIIe siècle, le drame romantique, le drame burlesque ou parodique et enfin une pièce du « Nouveau théâtre ».

Textes de référence : lectures obligatoires

Diderot, Le Père de famille[1759], avec Le Fils naturel et Est-il bon ? est-il méchant ?, éd. Jean Goldzink, Paris, G-F Flammarion, 2005.

Vigny, Chatterton[1835], édition Pierre-Louis Rey, Folio Théâtre, 2001.

Jarry, Ubu roi [1896],Petits classiques Larousse ou Folio Classiques.

Beckett, Fin de partie[1957], les éditions de Minuit.

Bibliographie

- Corvin, Michel, dir. Dictionnaire encyclopédique du théâtre à travers le monde [1991], Bordas, 2008.

- Diderot et le théâtre I. Le Drame. Entretiens sur le Fils naturel (Dorval et moi) suivi de Discours sur la poésie dramatique. Éd. Alain Ménil, Paris, Pocket, 1995.

- Esthétique théâtrale, par M. Borie, M. de Rougemont, J. Schérer, Paris, Sedes, 1982.

- Lioure, Michel, Le Drame, Paris, Colin, collection U, 1963.

Le Drame de Diderot à Ionesco, A. Colin, coll ‘U Prisme », 1973.

- Roubine, Jean-Jacques, Les grandes théories théâtrales, Paris, Bordas, 1989.

- Sarrazac, Jean-Pierre, L’Avenir du drame, Lausanne, L’Aire, 1981.

- Szondi, Peter, Théorie du drame moderne, Lausanne, L’Age d’homme, 1983.

- La réinvention du drame, Théâtre/public, n°184, 1er trimestre 2007.

 

Des éléments de bibliographie portant sur les auteurs au programme seront donnés au cours du semestre.

 

Évaluation :

 1ère session :

Régime général : Contrôle continu  (un devoir écrit et un oral en classe).

Dispensés : Oral. Préparation de 30 mn, oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

2e session : régime général et dispensés 

Oral. Préparation de 30 mn, oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

 

……………………………………………………………………………………………………………………

MATIÈRE 4 : Transferts culturels                   LDR6Y714

Intervenant : Blandine Puel

L’âge du Jazz / Jazz Age :

regards croisés France/États-Unis sur un phénomène culturel des années folles

 (programme de l’année universitaire 2017-18)

Au début du XXe siècle, la musique jazz émerge progressivement aux États-Unis, et triomphe à la sortie de la Grande Guerre, pendant la période euphorique que l’Histoire a nommé « les années folles » / « Roaring Twenties » (1920-1930). Ce triomphe se mesure aussi bien à l’échelle locale, celle de la jeune nation américaine en pleine croissance, qu’à une échelle transnationale puisque le jazz pénètre le continent européen à l’occasion du conflit mondial et agite notamment le tout Paris intellectuel et artistique pendant l’entre-deux guerres.

« Le jazz-band a envahi l’Europe. Il fait partie de notre existence au même titre que la 5 CV, le Gillette, les wagons-couloirs, les cheveux courts et la prière d’insérer » écrivait André Schaeffner dans son « Enquête sur le jazz-band » parue en 1925 dans le Paris Midi. Cette musique inouïe invite à la rupture des rythmes traditionnels, elle fait se déhancher furieusement toute une génération désireuse d’oublier l’horreur des tranchées et l’ancien monde ; le jazz incarne le modernisme, la vie hédoniste et flamboyante, « la sensualité » des États-Unis venue au secours de l’Europe (Isabelle Perreault, « De l’américanisme en France : le statut paradoxal de la musique jazz, 1920-1930).

On étudiera les enjeux et les modalités de ce transfert entre les États-Unis et la capitale française. C’est d’abord un dessin des dynamiques du monde moderne que l’on voit s’esquisser à travers l’étude de ce motif, notamment les débuts de l’hégémonie culturelle des États-Unis, en particulier une culture populaire incarnée par le jazz et le cinéma. Il s’agira également d’envisager ce que Michel Espagne nomme une « enquête historico-sociologique » afin de mettre à jour les vecteurs de ce transfert entre les deux nations. Quel rôle des groupes humains, et notamment des soldats qui débarquent en France pendant la guerre ? Quelle importance accorder aux mouvements des intellectuels de l’époque (Fitzgerald fréquente assidument la Côte d’Azur, Paul Morand se rend aux États-Unis) ? Quelle place, bien entendu, pour la littérature, qui s’empare dès le début de cette déferlante culturelle ? Quels phénomènes de « resémantisation » (Michel Espagne) au sens large entre la représentation du jazz dans les nouvelles de F. Scott Fitzgerald et dans les écrits de Cocteau qui déclare : « N’imitons pas. Cherchons à faire aussi bien dans notre genre. Le rire des amazones d’Amérique sonne faux chez nous. » (« Carte blanche – Jazz-band », Rappel à l’ordre) ?

 

Liste des ouvrages à se procurer dans les éditions mentionnées :

-          Francis Scott Fitzgerald, Les Enfants du Jazz (Tales of Jazz Age), Suzanne Mayoux (trad.), Folio Gallimard, 2010.

Une anthologie de textes regroupant des extraits de « Carte Blanche » et « Le coq et l’Arlequin » de Cocteau ainsi que des extraits de New-York de Paul Morand et de Le Nègre de Philippe Soupault sera distribuée en cours.   

Lectures conseillées :

-          Europe, jazz et littérature, n° dirigé par Yannick Seité, 75ème année, n° 820-82, août-sept, 1997.

-          Isabelle Perreault, « De l’américanisme en France : le statut paradoxal de la musique jazz (1920-1930), Babel, [En ligne]

-          Michel Espagne, « La notion de transfert culturel », Revue Sciences/Lettres [En ligne], mis en ligne le 01 mai 2012.

 

 

Évaluation :

 1ère session :

Régime général : Contrôle continu

Dispensés : Oral. Préparation de 30 mn, oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

2e session : régime général et dispensés 

Oral. Préparation de 30 mn, oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

…………………………………………………………………………………………………

MATIÈRE 5 : Littérature et langue latines       LDR6Y715

Intervenant : Géraldine Puccini

Ce programme est proposé à la FAD.

La passion amoureuse dans la littérature latine

(programme de l’année universitaire 2017-2018)

Le programme de la dernière année de latin en licence s’adresse à tous les étudiants de Lettres Modernes désireux de confirmer leurs acquis en grammaire et en littérature. Le niveau attendu est celui des étudiants qui ont suivi les cours de latin durant les deux années de licence de Lettres Modernes (débutants de première année) et l’on adaptera la difficulté des exercices au niveau des étudiants inscrits et de leur passé.

L’objectif est double : d’une part consolider les bases grammaticales à l’occasion d’exercices de traduction et de versions, d’autre part, approfondir l’étude de la civilisation et de la littérature latines, autour d’une série de textes fondateurs groupés autour du thème suivant : La passion amoureuse dans la littérature latine.

La morale romaine apprend-elle à l’être humain à se garder des passions, et en particulier de la passion amoureuse ? La passion amoureuse doit-elle se vivre dans l’institution du mariage ou en dehors ? Quelle réponse les trois grands courants de pensée - l’épicurisme, le stoïcisme, le platonisme - ont-ils apporté à cette question fondamentale ? Quels genres littéraires se sont attachés à l’analyse de la passion amoureuse ? Nous illustrerons cette thématique par des textes empruntés à différents genres littéraires (épopée, poésie élégiaque, historiographie, tragédie, roman). 

Bibliographie
- Pierre GRIMAL, L'amour à Rome, Paris, Les Belles Lettres, 1978.

- Géraldine PUCCINI, La vie sexuelle à Rome, Paris, Tallandier, 2007 (Points Seuil, 2010).

 - J.-N. ROBERT, Eros romain. Sexe et morale dans l’Ancienne Rome, Paris, Les Belles Lettres, 1997.

- Susan TREGGIARI, Roman Marriage. Iusti Coniuges from the time of Cicero to the time of Ulpian, Clarendon Press Oxford, 1991.

- Paul VEYNE, Histoire de la vie privée, tome 1, Seuil, 1985.

 

Évaluation :

 1ère session :

Régime général : Contrôle continu.

 Dispensés : Oral (préparation d'une heure,  passage de 20 mn). Traduction + question de littérature portant sur le programme. Apporter dictionnaire latin-français.

2e session : régime général et dispensés 

Oral (préparation d'une heure,  passage de 20 mn). Traduction + question de littérature portant sur le programme. Apporter dictionnaire latin-français.

.……………………………………………………………………………………………………………………

Crédits ECTS : 4

Contrôle des connaissances

 1ère session :

Régime général :Contrôle continu.

 Dispensés : Oral. Préparation de 30 mn (sauf en en Langue et culture latine : préparation d’une heure), oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

2e session : régime général et dispensés 

Oral. Préparation de 30 mn (sauf en en Langue et culture latine : préparation d’une heure), oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

Matières dispensées

Littérature francophone 2
Littérature de jeunesse
Texte et représentation théâtrale
Littérature mondiale
Langue et cultu latines 2
Diplômes intégrant cette UE :