Culture philosophique

Contact(s)

Composante :UFR Humanités

En bref

Période : Semestre 6

Code matière : LDH6E51

Description

Culture philosophique

intervenant :  Apostolos Lampropoulos (université Bordeaux-Montaigne)

programme : Philosophie du genre : corps, performativité et pouvoir

 

Le débat actuel autour du genre et, par là, autour du corps, de la sexualité et de la biopolitique, remet en jeu non seulement la construction de l’identité et de la différence, mais 

aussi notre conception de l’histoire, du social et du politique. Plus précisément, depuis déjà le début des années 1990, la production intellectuelle, les revendications politiques et les pratiques artistiques faisant partie de ladite troisième vague féministe se sont orientées vers la diversité au sein des groupes concernés. L’accent a notamment été mis sur le cas des individus doublement stigmatisés (comme, par exemple, les personnes de couleur, autochtones, obèses, ou handicapées), sur la normativité de l’opposition entre le masculin et le féminin, ainsi que sur les liens à la fois problématiques et inévitables entre la notion même du genre et celles du pouvoir, du capitalisme et du nationalisme. Dans tous ces questionnements, l’apport du concept de la performativité du genre, introduit par Judith Butler, et celui des études lgbtq+ et de la théorie queer ont été extrêmement importants. Par conséquent, le genre n’est plus exclusivement pensé en termes d’égalité entre les sexes ou de parité hommes-femmes, mais aussi, voire surtout, au-delà de cette binarité vue désormais comme réductrice et par rapport à une série de questions variant du quotidien à la citoyenneté et à la démocratie. Ce cours portera sur trois textes qui s’inscrivent directement dans cette problématique, à savoir Ces corps qui comptent de Judith Butler qui réfléchit sur le corps comme construction idéologique ; Merde au futur de Lee Edelman qui questionne le caractère hétéronormatif de la notion même du futur, de la procréation et de la « nouvelle génération » ; Homonationalisme de Jasbir Puar qui examine les liens entre la sexualité, le patriotisme, le nationalisme et le pinkwashing.

 

Volume horaire CM : 4
Volume horaire TD : 20
Crédits ECTS : 2

Contrôle des connaissances

L’évaluation se fera sous la forme d’un commentaire de texte à l’écrit, par des commentaires à l’oral et des reprises mutuelles. Chacun.e , à tour de rôle, sera chargé.e d’animer une séance de lecture des textes, et de reprendre les lectures proposées par les autres étudiant.e.s.

Diplômes intégrant cette UE :