Approches critiques du langage 2

Contact(s)

Composante :UFR Humanités

En bref

Période : Semestre 2

Code matière : LDH2E22

Description

Approches critiques du langage  : Ordre et désordre de la langue (Françoise Poulet)

Le Trésor de la langue française donne comme première acception du mot grammaire la définition suivante : « ensemble de règles conventionnelles (variables suivant les époques) qui déterminent un emploi correct (ou bon usage) de la langue parlée et de la langue écrite ». Il cite également l’édition de 1932 du Dictionnaire de l’Académie française qui parle d’un « art de parler et d’écrire correctement ». La grammaire, tout du moins lorsqu’on la considère comme une discipline prescriptive et normative, aurait donc pour visée d’ordonner la langue, de régir les usages en séparant les bonnes pratiques des mauvaises. La mise en ordre du langage s’accompagne en effet d’opérations de classements, de tris et de sélections. Néanmoins, comme nous le verrons, par les cas particuliers et les exceptions qu’elles exhument, mais aussi par les analyses polyphoniques et parfois contradictoires qu’elles proposent, les grammaires du français introduisent bien souvent du désordre dans la langue. Ordonner la langue, ne serait-ce pas la simplifier de manière abusive ?

Un autre questionnement portant sur la relation que l’écrivain francophone entretient avec sa langue guidera notre étude : un « bon écrivain » est-il nécessairement, pour reprendre les termes de Boileau, quelqu’un qui « énonce clairement » ce qu’il « conçoit bien » ? Ou bien se distingue-t-il au contraire par sa mise en jeu singulière de la langue ? La notion de style pourrait ainsi se définir comme une manière subjective de perturber l’ordre du bon usage, comme le rappelle Michel Foucault à propos de la littérature en général : « La littérature ne réside pas dans la perfection du message ; elle ne se loge pas dans l’adéquation du bien dit ; elle est du côté du mal dire – du trop ou du trop peu, de la lacune et de la redondance, du trop tôt ou du trop tard, du double sens et du contre-temps ».

 

Évaluation : Contrôle continu

 

Volume horaire TD : 18
Crédits ECTS : 2
Diplômes intégrant cette UE :